Dakar, lendemain de la Tabaski

La capitale deserte apres la tabaski

Dakar déserté par la population après la tabaski

Le lendemain de la fête de Tabaski, Dakar, la capitale sénégalaise, change complètement de visage.

L’effervescence des jours précédents la fête contraste avec le calme constaté un peu partout.
La fluidité de la circulation est le fait le plus marquant. Plus d’embouteillages sur les routes. On ne perd plus de temps pour se déplacer.

En centre ville, on se croirait perdu. Les artères les plus fréquentées sont désertes.

La turbulence traditionnelle a laissé la place à une tranquillité inhabituelle. Tout semble dire qu’il s’agit d’un jour chômé et pourtant on est en plein jour ouvrable. Très peu de véhicules stationnent aux endroits réservés à cet effet.

Les commerces et services pour la plupart ont baissé les rideaux. Il faut dire que la Tabaski se fête en famille et que beaucoup de personnes ont dû quitter Dakar pour se rendre chez eux. Parfois à des centaines de kilomètres de distance.

Dans les rues, certains points dédiés à la vente de moutons sont peu à peu désertés par les éleveurs. À d’autres endroits, on note encore la présence d’un nombre plus ou moins important de bêtes.

Cette année, l’excès de moutons dans le marché et les prix assez élevés  ont conduit à ce résultat.

L’espace laissé par les vendeurs est dans un état malsain. Les pneus, crottes de moutons et autres déchets sont répandus un peu partout. On observe également les tas d’immondices laissés sur le bord des routes.

Peaux de moutons, matière stercorale issue de la panse des moutons, troues ayant servi à l’ immolation… on ne peut énumérer tout ce que l’on rencontre dans les rues aux lendemains de la Tabaski.

Une situation presque similaire peut aussi être observée au niveau de certains marchés où le cadre est indescriptible.

Les ordures sont entassées en tous lieux ; le cadre est invivable, l’atmosphère irrespirable.

Les périodes de fêtes sont souvent des moments où l’affluence dans les marchés est importante. La forte fréquentation de ces lieux participe à exacerber  l’insalubrité presque constante qui y règne.

Marché Tiléne de Dakar sous les ordures après la tabaski

Marché Tiléne de Dakar sous les ordures après la tabaski

L’indiscipline caractéristique des sénégalais a encore eu pour conséquence une dégradation du cadre de vie. Malgré les communications des autorités à travers les média, Dakar a une nouvelle fois renoué avec son visage habituel aux lendemains des fêtes de Tabaski.

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.