Réponse à la pétition lancée en Guinée contre le Sénégal

Source : Rfi.fr

Source : Rfi.fr

La décision des autorités sénégalaises portant sur la fermeture de leurs frontières avec la Guinée Conakry suite à l’épidémie d’Ébola qui sévit dans ce pays ne cesse de susciter la polémique.

En Guinée, les autorités comme une bonne partie de leurs concitoyens, surprises et sidérées d’une telle mesure, ne s’arrêtent plus de la dénoncer.

Estimant que le Sénégal est un pays frontalier et frère, les guinéens jugent la posture de notre pays méprisante à leur égard.

Ces derniers jours, les vives réactions des autorités guinéennes et l’appel de leurs concitoyens à reconsidérer leurs relations avec le Sénégal semblent conduire cette tension latente en une crise certaine entre ces deux états aux peuples historiquement liés.

La confirmation de ce risque m’est apparue ce matin. En parcourant comme d’habitude les billets à la une sur Mondoblog, je suis tombé sur cet article de Dieretou : quand le torchon brûle entre Dakar et Conakry. Un article qui, naturellement, a captivé mon attention et dont je suis allé à la rencontre.

Je dois d’emblée saluer la qualité de ce texte tant par le talent dans sa rédaction que par la rigueur qui l’a accompagné.

Cependant, au cours de ma lecture, j’ai été profondément choqué et indigné d’avoir su qu’une pétition dénommée : « l’autorité guinéenne doit agir face à l’agitation du Sénégal. EBOLA : STOP À LA STIGMATISATION, PLACE À LA REPLIQUE » était lancée et adressée aux autorités guinéennes.

Les personnes à l’origine de cette pétition exigent « immédiatement » de leurs autorités les points suivants :

1. Arrêter toute coopération avec le Sénégal en rappelant notre ambassadeur au Sénégal et remercier l’ambassadeur du Sénégal en Guinée

2. Interdire l’exportation de nos produits agricoles vers le Sénégal

3. Maintenir la fermeture de nos frontières avec le Sénégal (terrestre, maritime et aérienne).

Le texte accompagnant cette requête et les commentaires qui s’en sont suivis, ont, à mon avis, non seulement manqué de sagesse mais aussi, ne sont pas en adéquation avec la réalité.

Ainsi, loin de vouloir entretenir la polémique naissante, j’estime devoir apporter quelques précisions.

Tout d’abord, en ce qui concerne le jeune guinéen, source du seul cas d’Ébola recensé au Sénégal, je tiens à dire, contrairement aux révélations parues dans le billet de Dieretou, qu’il est entré dans le pays à un moment où les frontières étaient fermées. Seules les frontières aériennes ont été temporairement rouvertes au moment où il entrait au Sénégal.

Donc quoiqu’on puisse dire, il était en infraction.

Quand même, il a été pris en charge et heureusement, a pu guérir de la maladie sans contaminer aucune personne.

Pourquoi au moment de le raccompagner chez lui, l’état guinéen n’a pas autorisé à l’avion affrété à l’occasion d’atterrir ? Il s’agissait pourtant d’un de leur fils. Sous aucun motif il ne devait agir de la sorte. J’estime même qu’il devait remercier le Sénégal d’avoir pris soin de leur compatriote.

Ensuite, pour ce qui est des produits agricoles dont les auteurs de la pétition considèrent comme impératifs à la survie de notre marché, j’aimerais tout simplement appeler à plus de pondération.

Certes le marché sénégalais peut être fortement affecté par l’arrêt de l’importation des produits agricoles guinéens mais, a-t-on évalué tout ce que cela représentera comme dommage pour l’économie guinéenne ? Surtout pour les agriculteurs qui peinent à écouler leurs produits.

Le président Alpha Condé dans une récente sortie, déclarait : « Ils nous ferment leurs frontières alors que c’est nous qui les nourrissons « . Ce type de propos, surtout lorsqu’il émane d’une personnalité de cette trempe, sont à dénoncer.

J’ai été stupéfié pas ses déclarations car, au delà du fait qu’elles ne sont pas du tout exactes, j’estime qu’il appartient surtout, aux autorités de veiller à ce que la concorde règne entre nos peuples.

Les individus lambda comme moi, peuvent se permettre certaines dérives mais une fois encore, une haute autorité comme le président Condé doit mesurer l’impact que ses propos peuvent produire.

Enfin, il est important, qu’entre « frères » comme on dit, qu’on se livre à un débat sincère.

Le problème majeur des guinéens ne réside pas dans le fait que les passagers de cette avion n’aient pas été permis de quitter l’avion durant leur escale à Dakar. Cela n’a été qu’un prétexte, qu’une occasion idéale pour manifester leur désaccord quant à la fermeture des frontières.

Mais une fois encore, soyons conséquents avec nous même. Il vit au Sénégal un nombre de guinéens qu’on estime en millions d’individus. Laisser ouvertes les frontières reviendrait inéluctablement à exposer le Sénégal à cette épidémie dont il n’existe pas de remèdes connus.
Alors, pourquoi en vouloir aux sénégalais pour une mesure tout à fait rationnelle ?

Je précise également que je suis en parfait désaccord avec l’interdiction faite aux passagers de cet avion de sortir de l’appareil. D’ailleurs, j’ai toujours été contre la fermeture des frontières aériennes car le contrôle en ces lieux est beaucoup moins compliqué et nous avons un devoir d’assistance et de soutien envers nos frères.

Je suis aussi contre toute forme de discrimination ou de stigmatisation des guinéens résidant sur le territoire sénégalais ou ailleurs.

Quand même, dans certaines situations, il faut savoir raison garder. Certains propos et actes ne seraient que néfastes pour les relations entre nos deux pays qui en réalité ne sont qu’un seul et même peuple.

Ces deux peuples partagent une histoire et des relations qui transcendent les divergences de quelques individus.

Je puis assurer que le sénégalais que je suis n’est nullement insensible à ce qui se passe en Guinée. Notre souhait le plus cher est que la Guinée vainque cette épidémie.

Il ne sert à rien de s’emporter. Le moment est plutôt à la lutte contre ce virus ravageur. Nous en sortirions tous vainqueurs.

9 Commentaires

  1. Bien le bonjour Mamoudou, j’espère que les cieux te sont cléments à l’endroit où tu es en ce moment 🙂
    Alors pour commencer de but en blanc, c’est avec une grande (mais agréable) surprise que je découvre ce billet qui m’a beaucoup fait sourire. Tu aurais tout de même pu (entre mondoblogueurs, j’entends :p) me laisser un petit mot pour me notifier d’une réponse que tu as pris soin d’écrire à mon billet. Car autrement si je n’avais pas daigné venir sur ton blog jeté un coup d’oeil tout à fait fortuit je n’aurai jamais su qu’il y’avait un billet qui faisait écho au mien.
    Alors commençons tout de suite veux-tu ?
    A mon humble avis, (arrête moi si je me trompe) Que ce jeune étudiant guinéen soit entré au Sénégal par voie terrestre ou par voie aérienne ne change pas grand chose. Car si il avait été venu en avion il aurait tout de même pu couver la maladie et ne pas avoir encore développé les symptômes, il aurait ainsi été contagieux seulement une fois arrivé à Dakar. Donc je ne vois toujours pas l’utilité de cette mesure qu’a eu le Sénégal de fermer les frontières terrestres et d’ouvrir celles aériennes. Quand on se décide de fermer les frontières parce qu’on considère qu’un pays est « pestiféré » on ne le fait pas partiellement, avec des faux-fuyants, du bout des doigts, on le fait totalement 😉 .(Cependant, cependant ne nous égarons pas ceci n’est que mon jugement 🙂 ) Mais je vous accorde aisément le fait qu’il soit en infraction. Notons tout de même que la Guinée a signalé au Sénégal sans attendre que quelqu’un de « probablement malade » s’était rendu dans votre pays afin que vous preniez vos dispositions à temps. Sont-ce là les actes d’un pays qui gère si mal l’épidémie ? Je suis d’accord sur le fait qu’Alpha Condé et son gouvernement s’y soient mal pris sur toute la ligne dans la gestion de cette maladie. Mais tu sais ça n’enlève rien à votre mérite de reconnaître également ce qu’ils ont déjà fait de bien. Là en l’occurrence ils ont tenté de se rattraper. Je n’y vois que de la bonne foi. Si tu es d’accord, Passons.
    Deuxièmement, comme je l’ai dit dans mon billet, nous n’en voulons ABSOLUMENT pas au Sénégal d’avoir fermé leurs frontières, ceux qui le font sont stupides et je vous prie de ne pas en tenir compte parce que dans tous les groupes il y a les belliqueux. La grande majorité des intellectuels reconnaissent cette mesure comme avoir été (relativement) nécessaire. De toute façon le Sénégal est libre de gérer son territoire comme il l’entend, qui sommes nous pour nous indigner et nous interposer lorsque celui-ci décide que fermer leurs frontières est la SEULE et unique façon optimale de contrer Ebola ? Encore une fois si c’était le cas inverse j’aurais peut-être attendu que la Guinée fasse de même avec le Sénégal, quand bien même je porte une partie de ce pays en moi! (ma mère est Sénégalaise d’origine)
    En trois, je peux franchement et sans difficultés comprendre le fait que cette pétition te choque, mais sais-tu ce qui moi me laisse sans voix ? Le fait d’interdire à des guinéens vivant en France de fouler le sol sénégalais sous prétexte de quelques quiproquos diplomatiques. Je trouve ça petit, très petit.( mais encore il ne s’agit que de ma façon de penser, qui n’engage bien entendu que moi). Ces guinéens n’ont rien à avoir avec Ebola ne vous en déplaise. Et puis vos frontières sont fermées avec nous, pas avec la France à ce que je sache ?
    En quatre, si on a fermé nos frontières avec vous et que la décision a été appliquée, aucun avion je dis bien AUCUN avion en provenance du Sénégal n’a désormais le droit de se poser en terre guinéenne quand bien même celui aurait à son bord le président Alpha Condé, (c’est-à-dire l’indispensable). Si on accepte qu’il se pose, ce serait enfreindre nos propres lois et décisions. Une très vilaine contradiction, n’en conviens-tu pas. Alors la Guinée apprécie le geste pour le jeune étudiant mais ce que nous ne pouvions faire, nous ne pouvions le faire.
    En cinq, je n’ai jamais compris cette façon de nous jeter à la figure, « On a soigné votre guinéen avec nos maigres moyens, vous devez nous remercier et vous sentir redevable! » Mais merde j’ai envie de dire, vous avez soigné un être humain tout simplement, un africain au delà de ça c’est-à-dire un frère pourquoi revendiquer ça à tord et à travers? Je trouve ça déplacé. On connaît bien le dicton qui parle de celui qui fait du bien et s’en vante… Le geste en perd toute sa grandeur.
    Et pour finir, crois moi on est les premiers à pointer du doigt l’incompétence d’Alpha Condé, sa façon d’intervenir dans les médias est absurde et honteuse. Il ne nourrit personne et personne ne lui doit quelque chose. Oui on se doit d’être francs les uns envers les autres et la vérité ici c’est que chacun des deux pays a commis des erreurs et il y avait apparemment une sorte de mauvaise communication. Pour revenir à la pétition, c’est notre façon à nous de montrer notre colère à nos autorités, c’est notre à droit à nous et c’est une histoire entre l’Etat guinéen et les guinéens. De même que vous aviez le droit d’exiger de vos autorités qu’elle prenne des mesures drastiques contre ce virus comme fermer vos frontières. Jusque là tout est parfaitement logique, chacun exprime sa volonté comme il le peut. ^^
    Personnellement, je n’ai vraiment rien contre le Sénégal (ben non puisque je le suis à moitié) 🙂 En espérant avoir éclairci à mon tour certains points qui me semblaient immensément flous, je te souhaite une excellente journée Mamoudou.

    Peace.

    1. Bonjour Dieretou,
      Merci pour les éclaircissements. 🙂
      Je tiens d’abord à m’excuser de ne vous avoir pas mis au courant de ce billet. Je précise quand que c’est tout simplement parce que je me disais que vous auriez une notification suite aux liens que j’ai insérés et qui mènent à votre page. Chaque fois que j’ai créé un lien à partir d’un billet antérieur, j’ai reçu une notification sous forme de commentaire. Ainsi, je me suis dit que vous seriez au courant. Néanmoins, je reste d’accord avec vous ; un petit mot serait plus adéquat. ^_^

      Aussi, je dois préciser que ce billet n’est pas expressément une réponse au tien. Bien que son origine ait été la lecture de votre texte, il n’est qu’une réponse à la pétition.

      Pour ce qui est du reste, je constate que nos dissensions sont surtout nourries d’une certaine incompréhension de mon opinion. Il semble que vous avez pas tout à fait compris ma pensée. Ou peut-être que vous vous laissez emporter par une certaine susceptibilité. >:(

      Relisez le billet si votre précieux temps vous le permet 😎 et vous verrez que je n’ai en aucun moment porté un quelconque jugement sur la politique de gestion de l’épidémie par les autorités guinéennes.
      En ce qui concerne votre troisième point, nous sommes en accord là-dessus. Et je l’ai bien précisé pourtant. 🙂

      S’agissant de la pétition, il est évident que chacun est libre d’avoir et d’exprimer son avis. Montrer votre colère à vos autorités est tout à fait normal. Seulement, je trouve simplement qu’il ne sert à rien d’élever le ton, de poser des actes qui ne feraient d’empirer les choses. Comme je l’ai dit, le moment est propice au combat contre le virus mais pas à aviver la tension déjà lourde.

      Je finirai par vous dire que c’est un immense bonheur que de savoir que j’ai pu ôter de vos lèvres un sourire. 😉

      Bonne journée à vous également et à tantôt. 🙂

  2. Bonjour, il faut arrêter de prendre les gens pour des cons le Sénégal est un pays souverain, que les guinéens et leur présidents qui sont fâchés du fait de la fermeture des frontières restent chez eux. depuis le début on ne cesse de vous entendre gueuler, vous ce que cette épidémie a fait perdre au Sénégal même si le pays n’est pas touché?
    Moi je suis pour la rupture de nos relations diplomatiques et que chacun reste chez soit comme ça je verrai plus de vendeur à sauvette dans les rues de Dakar , ni de vendeuses de mais qui enfume les pauvres passant et qui laissent ses enfants trainer sur le goudron ou faire ses besoins dans la rue.
    Vous êtes dégelasses et pourtant on ne dit rien!!!! Que chacun reste chez lui et c’est tout!
    Bonne journée et bisous au peuple guinéen!!!!

  3. le Senegal et la guinée sont des pays frères. gspr que nos peuples sont assez matures pour ne pas les autorités politiques semaient le bordel entre les deux pays. si le Senegal a fermé ses frontières c’est parce que c’est la seule solution qu’on a trouvé pour l’instant contre cette maladie. par contre; on a rouvert les frontières aèriennes.
    peace and love

  4. Je suis Senegalais et je vis en Guinée. J’ai honte de l’attitude du Sénégal. Je suis entièrement d’accord avec Diarietou. Macky Sall est un con…c’est tout. Le Senegal n’est pas digne de la gestion catastrophique qui a été fait de cette crise.

  5. CE DEBAT EST TRES CIVILISE, SANS PASSION DELIRANTE. MERCI D’AVOIR COMPRIS QUE L’ESSENTIEL EST DANS L’ECHANGE EMPREINT DE TOLERANCE. QUE DIEU VOUS GARDE.

  6. Ladite pétition est la réplique à l’indignation de l’autorité sénégalaise à l’endroit des guinéens, parce que c’est tout le peuple guinéen qui a été touché par le refus du gouvernement sénégalais aux voyageurs de Air France en transit à Dakar de descendre de l’appareil juste parce qu’il y avait à bord des guinéens qui, d’ailleurs ne venaient ni de la Guinée, ni d’aucun pays africains mais, de la France et du Canada (Pays non touchés par le virus). Admettez le cet acte est inconcevable et l’assimilation d’un peuple à un virus est révoltant.

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.