Sénégal : la patrie aux couleurs du parti

A gauche un bus de la société Dakar Dem Dikk et à droite un arrêt bus récemment peint aux couleurs du parti au pouvoir.

A gauche un bus de la société Dakar Dem Dikk et à droite un arrêt bus récemment peint aux couleurs du parti au pouvoir.

Les usagers des autobus de la société de transport Dakar Dem Dikk (DDD) l’auront certainement déjà constaté. Les arrêts bus sont en train d’être peints en marron et beige, des couleurs autres que celles du parti du président Macky Sall.

L’on se souvient du slogan la patrie avant le parti. Il était venu comme pour sonner une ère de rupture, une ère où l’on dissocierait le caractère sacré de l’Etat de futilités que constitue un attachement à une quelconque organisation politique.

Hélas, il semble que l’on s’éloigne de plus en plus de cette rupture tant chantée et semble-t-il, si chère au le président de la République.

La volonté des autorités de la Société Dakar Dem Dikk de peindre les arrêts bus aux couleurs du parti au pouvoir n’est qu’une illustration qu’on est encore très loin de notre espérance d’assister à un changement positif concernant la gestion des affaires publiques.

Elles répondront certainement qu’elles ne sont pas les pionnières en la matière. Elles nous diront que le régime d’Abdoulaye Wade s’était aussi inspiré des couleurs de leur parti pour peindre les véhicules et arrêts bus de Dakar Dem Dikk. Elles iront certainement plus loin encore, nous racontant que la défunte Société des transports en commun du Cap Vert (Sotrac) était aux couleurs du régime socialiste. Bref, elles ne manqueront pas d’arguments pour tenter de justifier le projet dans lequel elles se sont lancées.

Ce que ces gens ignorent ou feignent d’ignorer c’est que la société Dakar Dem Dikk n’est nullement une propriété du parti au pouvoir. Aussi, cette société a vu le jour avec l’arrivée à la tête de l’Etat d’Abdoulaye Wade, donc à un moment où l’APR n’existait même pas encore.

Alors, vouloir en faire le symbole d’un groupement d’individus n’est qu’aberrant.

Il faut aussi dire que cette démarche n’est ni pertinente, ni respectueuse des Sénégalais.

A un moment où le temps d’attente près des arrêts bus est de plus en plus long, le souci devrait plutôt être de trouver un moyen de renouveler le parc de véhicule dont la vétusté est un frein certain au développement de l’entreprise.

Malheureusement, au Sénégal, on confond très souvent les priorités et on préfère mettre en avant les intérêts du parti au détriment de ceux de la patrie.

Dakar Dem Dikk : nom de la société de transport en commun concessionnaire de l’exploitation du réseau de transport public de personnes par le biais d’autobus dans la région de Dakar

2 Commentaires

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.